Les bases du combat rapproché

Le combat rapproché fait partie intégrante du sport des arts martiaux mixtes, et je vous recommande vivement d’inclure le combat rapproché parmi vos exercices d’entraînement pour votre condition physique générale. Le combat rapproché est également connu sous le nom de « grappling » ou « grappling arts ». Le combat rapproché signifie généralement une confrontation physique impliquant deux ou plusieurs concurrents à bout portant. L’objectif est de maîtriser l’adversaire, tandis que vous obtenez l’avantage en contrôlant la distance et en appliquant une force supérieure.

Le combat rapproché

Le but de l’entraînement au combat rapproché est de développer l’agressivité, l’agilité et la concentration mentale. Cela améliorera toutes vos compétences et fera de vous un adversaire redoutable sur le champ de bataille. Il existe de nombreux types de techniques dans le combat rapproché, notamment le redressement, les prises de soumission, les projections, les coudes, les genoux, les coups de poing et les gouges. Chacune de ces techniques vous enseignera des compétences précieuses que vous pourrez utiliser dans des scénarios du monde réel.

Lors des exercices de combat rapproché, vous apprendrez non seulement à vous défendre, mais aussi à attaquer efficacement votre adversaire. Ces exercices seront axés sur la manipulation des articulations, le verrouillage et la saisie, les prises, les coudes et les genoux. Si vous avez déjà regardé un combat de rue, vous savez que le combat rapproché est une combinaison globale de coups, de coups de pied et de poignées. Vous avez besoin de tous ces différents éléments pour vous défendre efficacement et mettre l’adversaire à terre.

Parmi les techniques courantes utilisées dans le combat rapproché, citons les grappins, les projections, les prises, l’étranglement par le haut, les barres aux genoux et l’étranglement nu par l’arrière. Les exercices de grappling consistent à utiliser le gi pour s’accrocher à l’adversaire afin de l’empêcher de sortir d’une monture complète. Une technique de projection populaire utilisée dans le combat rapproché est la monture arrière. Cette dernière peut être utilisée pour appliquer un étranglement nu à l’arrière, pour appliquer un triangle avant ou pour monter quelqu’un à l’arrière.

 

Les techniques de gribouillage peuvent être utilisées comme des frappes ou des blocs. Le gi est souvent utilisé en combinaison avec les différentes autres techniques. Une bonne technique de préhension doit intégrer plusieurs types de grèves et de techniques de bloc.

En ce qui concerne les enlèvements, il existe deux écoles primaires de pensée au Japon, les systèmes Kata et Dojo. Bien qu’il y ait des variations entre ces écoles, elles travaillent toutes essentiellement sur la même idée. Dans le système du Kata, l’élève exécute une série de mouvements afin d’amener un adversaire au sol. Dans le Dojo, les élèves exécutent des mouvements coordonnés au sein de leur classe pour atteindre le même objectif.

L’entraînement au kata peut être appliqué à de nombreuses autres situations telles que le combat, l’autodéfense et les tournois. Il est également utilisé en conjonction avec d’autres méthodes d’entraînement comme le yoga, la boxe et le kung-fu. Le kata donne également aux élèves une excellente base pour l’apprentissage de nombreux autres styles de combat, notamment le muay thaï, le judo, le jujutsu et le jiu-jitsu. Ce type d’entraînement a permis à d’innombrables combattants de devenir des combattants de classe mondiale et même des athlètes.

Le combat n’est pas une activité ponctuelle, mais un choix de vie qui doit être pratiqué régulièrement. En apprenant les techniques appropriées, l’individu moyen peut avoir beaucoup plus de succès lorsqu’il engage une autre personne dans un combat rapproché. Le meilleur entraînement vous permettra non seulement d’apprendre à vaincre un adversaire, mais devrait également vous aider à apprendre à vaincre n’importe qui à tout moment.

Le combat est une affaire sérieuse qui ne doit pas être prise à la légère. Si vous n’en avez jamais fait l’expérience, n’essayez pas d’aller au combat sans vous être entraîné au préalable. Bien que certains puissent prétendre que les arts martiaux sont frivoles et inutiles, ils sont loin de la vérité. La pratique des techniques de combat présente de nombreux avantages. Parmi ceux-ci, on peut citer l’autodéfense, la mise en forme, la perte de poids, le renforcement de la confiance en soi et l’amélioration de l’image corporelle.

Comme nous l’avons déjà mentionné, l’autodéfense est très importante. Si vous n’avez pas confiance en vos capacités physiques, alors vous ne devriez pas vous entraîner à être un combattant. En outre, les techniques d’autodéfense doivent toujours être pratiquées de manière responsable. N’essayez jamais d’attaquer un adversaire si vous n’êtes pas entraîné à le faire. Si vous êtes dans un lieu public et que vous vous trouvez en danger, il est dans votre intérêt de consulter immédiatement un médecin. Si vous tentez de riposter contre un agresseur, vous pouvez endommager de façon permanente votre esprit et votre corps.

L’utilisation de coups de pied, de poing, de coude et de pied peut être bénéfique dans un combat rapproché. Ces techniques sont utilisées pour augmenter les chances de survie d’une personne ou pour mettre fin à une altercation. Toutefois, il est important de se rappeler que ces techniques ne doivent être utilisées qu’en dernier recours. Pratiquez toujours ces techniques sous la direction d’un instructeur qualifié.

 

Les bases du combat rapproché
4.9 (98%) 32 votes